Les actualités du zoo

Le Zoo de La Palmyre rejoint la Coalition Mondiale pour la Biodiversité

Le Zoo de La Palmyre est fier de rallier la Coalition Mondiale pour la Biodiversité lancée un peu plus tôt cette année par le Commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche Virginijus Sinkevicius, appelant tous les décideurs à agir mais aussi les zoos, aquariums, parcs nationaux, jardins botaniques, centres de recherches et muséums d’histoire naturelle à unir leurs forces pour sensibiliser leurs visiteurs à la crise sans précédent que doit aujourd’hui affronter la biodiversité.

Crise de la biodiversité, sanitaire et économique. Plus que jamais, les zoos français s’engagent auprès de leurs partenaires conservation.

La crise sanitaire et économique que traverse le monde a des conséquences dramatiques sur la protection de la nature partout sur la planète. Plus de 70% des actions de conservation prévues ces derniers mois ont été annulées ou reportées et 83% des acteurs de la conservation dans le monde déclarent que la pandémie COVID-19 a affecté leur capacité à travailler, avec pour 58% d’entre eux des coupes budgétaires (1). Dans ce contexte, les zoos français réaffirment et poursuivent leurs engagements auprès de leurs partenaires sur le terrain. 

Le sanctuaire J.A.C.K. se prépare à accueillir 25 primates confisqués

Il y a quelques semaines, une trentaine de singes faisant l’objet d’un trafic international ont été interceptés à la frontière zimbabwéenne. Parmi les espèces concernées se trouvent des cercopithèques, des hocheurs et des mangabeys. Tous proviennent de République Démocratique du Congo où ils ont été illégalement capturés.

Après l’arrestation des trafiquants et la confiscation des animaux, une solution d’hébergement devait être rapidement trouvée afin de pouvoir entamer le processus de réhabilitation des primates. Avec l’aide de l’Alliance des Sanctuaires Panafricains (PASA) dont il est membre, J.A.C.K. a convaincu les autorités CITES et l’Institut National Congolais pour la Conservation de la Nature de RDC de rapatrier les singes dans ses murs : il est en effet le sanctuaire congolais le plus proche de l’endroit où les animaux ont été saisis et où ils sont actuellement gardés.

Pages