Naissance de mandrill

Notre troupe de mandrills (Mandrillus sphinx) s’est agrandie avec la naissance d’un nouveau jeune il y a tout juste un mois. Le groupe compte désormais 18 individus, dont 4 jeunes de moins de 2 ans.


Mâles et femelles mandrills présentent un dimorphisme sexuel très marqué à l’âge adulte : les mâles pèsent jusqu’à 3 fois plus lourd que les femelles et affichent des couleurs éclatantes au niveau de la face et de l’arrière-train. Leurs têtes sont également très imposantes : ils possèdent de longues canines qu’ils exhibent pour impressionner leurs rivaux, les prédateurs ou simplement communiquer avec leurs congénères.

L’espèce est omnivore et se nourrit de fruits, de feuilles, de graines et de petits animaux (lézards, insectes, oiseaux, petits mammifères). Les mâles s’alimentent principalement au sol tandis que les femelles et les jeunes recherchent leur nourriture plus souvent dans les arbres. Grâce à leurs larges prémolaires, les mandrills peuvent broyer des fruits et des noix à coques très dures.


La déforestation et surtout le braconnage sont les principales menaces qui pèsent sur les mandrills, classés dans la catégorie Vulnérable sur la Liste Rouge de l’UICN. Les grands mâles constituent des cibles de choix pour les braconniers qui revendent ensuite leur chair à des marchés locaux et régionaux de viande de brousse.