Arrivée d’un nouveau couple de gibbons

Nous accueillons depuis peu un nouveau couple de gibbons à mains blanches (Hylobates lar), sur recommandation du coordinateur en charge du Programme d’Elevage Européen pour cette espèce.

Après quelques jours passés à l’intérieur d’un bâtiment afin de pouvoir observer leur comportement, contrôler leur état de santé mais aussi procéder à leur mise en contact, tous deux viennent d’être transférés dans leur enclos définitif : l’île située en face de la colonie des flamants du Chili où vous pourrez les voir évoluer et peut-être avoir la chance de les entendre chanter lorsqu'ils auront pris pleinement possession de leur nouveau territoire…



La femelle, prénommée « Kaya » et âgée de 8 ans, provient du Bioparc de Doué-la-Fontaine tandis que le mâle « Chili » âgé de 7 ans arrive du Zoo d’Eskilstuna en Suède.

L’espèce présente un pelage dichromatique qui peut être soit brun foncé à noir, soit couleur crème, quel que soit le sexe de l’animal. Mâle et femelle possèdent en revanche tous deux un visage noir cerclé de poils blancs. Mains et pieds sont aussi recouverts de poils blancs.


Bien qu’évoluant désormais quasi exclusivement dans des zones protégées, les gibbons à mains blanches sont classés « en danger » sur la Liste Rouge de l’UICN, victimes de la chasse pour le commerce illégal des animaux de compagnie et aussi, même si on le sait moins, d’une chasse de subsistance perpetrée par les populations locales. La pression de chasse est telle qu’elle représente aujourd’hui la principale menace pesant sur cette espèce, avant même la déforestation.
Le Zoo de La Palmyre participe à la protection des gibbons dans la nature en soutenant l’association Huro basée en Inde qui recueille des gibbons Hoolock victimes du trafic et relâche les individus les plus aptes dans des zones préservées.