La vie secrète des lémurs à ventre roux

Pour apercevoir notre petite famille de lémurs à ventre roux (Eulemur rubriventer) tôt en matinée, il faut bien scruter les chênes qui se dressent sur leur île ! A l’abri des regards indiscrets, les trois lémuriens sautent de branche en branche, jouent à se poursuivre et se régalent de feuilles.


Le reste de la journée est essentiellement consacré au repos, l’espèce redevenant plus active en début de soirée et surtout la nuit. Le lémur à ventre roux est en effet cathéméral, c’est-à-dire qu’il est actif aussi bien le jour que la nuit, avec des pics d’activité enregistrés tôt le matin, en fin de journée et durant la nuit. Ce rythme d’activité est plutôt rare chez les primates qui sont généralement diurnes, mais il est en revanche beaucoup plus commun chez les lémuriens.

Notre partenaire in situ Helpsimus, qui suit et protège 4 groupes de lémurs à ventre roux à Madagascar, accueille actuellement sur son site un étudiant malgache chargé de travailler sur un nouveau groupe de cette espèce dont le suivi vient tout juste de commencer. L’étudiant a pour mission de déterminer les individus qui composent le groupe, de décrire leur habitat et leur régime alimentaire, mais aussi d’évaluer l’étendue du territoire sur lequel les animaux évoluent. Des données qui permettront de mieux comprendre l’écologie et le comportement les lémurs à ventre roux et d’adapter les mesures de protection sur place afin qu’elles soient les plus efficaces possibles.