Succession de naissances chez les ouistitis et les tamarins

Depuis quelques semaines, les naissances se succèdent dans le secteur des ouistitis et des tamarins. Pas moins de 5 nouveaux bébés chez trois espèces différentes ont été recensés depuis le début du mois d’avril !
 
C’est d’abord notre groupe de ouistitis de Geoffroy qui a accueilli des jumeaux le 6 avril. Puis nos tamarins lions dorés ont également donné naissance à des jumeaux 8 jours plus tard. Enfin un tamarin de Goeldi est né le 24 avril, soit il y a quelques jours à peine.

Les petits ouistitis de Geoffroy et les tamarins lions dorés sont solidement accrochés au pelage des différents membres de leur famille qui les portent à tour de rôle, la mère ne les récupérant qu’au moment des tétées. Seul le bébé tamarin de Goeldi est pour l’instant exclusivement porté par sa mère : le reste du groupe pourra commencer à le transporter d’ici une dizaine de jours. Il n’est pas facile de repérer ces bébés dont les poils se confondent avec ceux des adultes. Les tamarins lions dorés sont eux plus facilement identifiables car leur pelage jaune vif ressort particulièrement bien sur celui davantage orangé des adultes.


 
Même si le niveau de menaces pesant sur ces trois espèces dans la nature diffère, toutes sont victimes de la destruction et de la fragmentation de leur habitat liées à la déforestation, l’exploitation minière, l’aménagement de nouvelles terres agricoles et de projets de développement. D'où l'importance d'assurer la pérennité de ces espèces au sein de programmes d'élevage gérés par les zoos européens.

F. Perroux