Naissance d’un girafon

Depuis jeudi dernier, notre petite troupe de girafes de Rothschild (Giraffa camelopardalis rothschildi) compte un nouveau membre : Aurèle, 58 kg et premier girafon de Pauline âgée de 6 ans, se porte bien. Il s’agit de la 25ème naissance de girafe au Zoo de La Palmyre.

Cette première mise bas fut un peu longue et fatigante pour Pauline qui se montre néanmoins très prévenante avec son petit. Tous les deux sont pour l’instant gardés à l’intérieur du bâtiment, le temps pour les autres girafes de s’habituer à la présence du nouveau venu et pour Aurèle d’être suffisamment solide sur ses jambes afin d’évoluer en toute sécurité lorsqu’il sortira dans l’enclos en compagnie du reste de la troupe. Maman et bébé sont toutefois visibles à travers la vitre du bâtiment.



Les femelles sont sexuellement matures vers 4 ans mais ne donnent généralement naissance à leur premier petit que vers l’âge de 5 ou 6 ans. La durée de gestation s’élève à une quinzaine de mois. Des naissances gémellaires, bien qu’extrêmement rares, peuvent parfois se produire. Grâce au lait de sa mère riche en graisse et en protéines, le girafon grandit vite : plus de 20 cm au cours du premier mois de sa vie ! A 6 mois il a déjà grandi d’1 mètre. Dans la nature, il commence à manger de la nourriture solide vers l'âge de 3 semaines et à ruminer vers l'âge de 2 mois. Il sera sevré vers l’âge d’un an.
 
On estime aujourd’hui le nombre de girafes dans la nature à moins de 80 000 individus, contre 140 000 en 1998. 9 sous-espèces sont recensées, réparties pour l’essentiel dans une vingtaine de pays d’Afrique australe et de l’Est. La girafe de Rothschild, qui évolue en Ouganda, au Sud Soudan et à l’ouest du Kenya, compte moins de 1500 spécimens à l’état sauvage. Elle est classée « en danger » sur la Liste Rouge de l’UICN, victime de la perte de son habitat au profit de l’agriculture et de l’élevage, du braconnage, des sécheresses à répétition et des conflits armés qui sévissent dans certaines zones de son aire de répartition.
 
F. Perroux