Parc National des Virunga

Les gorilles de montagne (Gorilla beringei beringei) se répartissent entre le Rwanda, l’Ouganda et la République Démocratique du Congo. Ce dernier pays abrite près d’¼ de la population globale qui évolue au cœur du Parc National des Virunga, un site naturel à la biodiversité exceptionnelle, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ses paysages variés (forêts, savanes, marais, volcans et sommets enneigés) s’étendent sur près de 7800 km2. Créé en 1925, il s’agit du plus vieux parc national d’Afrique.

Menacés par la destruction de leur habitat et le braconnage, les gorilles de montagne ont enregistré une chute dramatique de leurs effectifs dans les années 70 pour atteindre moins de 250 individus au début des années 80. Grâce au travail de protection initié par la primatologue Dian Fossey et les mesures drastiques de conservation qui ont suivi, les effectifs se sont peu à peu reconstitués et leur nombre est aujourd’hui évalué à environ 900 individus. Les gorilles de montagne restent toutefois classés dans la catégorie des espèces « en danger critique d’extinction » par la Liste Rouge de l’UICN.

Le zoo a choisi de financer leur conservation dans le Parc National des Virunga, dont une grande partie du territoire reste malheureusement peu sûre en raison de la présence de milices armées. Les groupes de gorilles évoluant dans les forêts denses du secteur sud du parc sont suivis quotidiennement par des rangers qui retirent les collets et empêchent les intrusions illégales, souvent au péril de leur vie puisque plus d’une centaine d’entre eux ont déjà été tués au cours de l’exercice de leur mission. Le parc gère également un centre de réhabilitation pour un petit groupe de gorilles orphelins dont les groupes familiaux ont été décimés par des braconniers.

Outre la protection quotidienne des grands singes et de leur habitat, le Parc National des Virunga assure une mission de développement des communautés locales en construisant notamment des centrales hydro-électriques qui fournissent de l’électricité dans les communes bordant le parc et en créant des écoles ainsi que des centres de soins.
 
Site internet : www.virunga.org

Crédit photos : © Florence Perroux