Helpsimus

Le grand hapalémur (Prolemur simus) est l'un des lémuriens les plus menacés de Madagascar. C’est pour tenter de sauvegarder les 1000 individus encore présents dans quelques fragments de forêt humide de l’est de l'île qu’a été créée en 2009 l’AFSGH[1] également appelée Helpsimus.

L'objectif de l'association est double : lever des fonds pour financer la conservation des grands hapalémurs à Madagascar et faire connaître au grand public ce lémurien peu représenté dans les parcs zoologiques européens (le programme d’élevage ne compte qu'une trentaine d'individus), à l’alimentation très spécialisée puisque composée quasi exclusivement de bambous dont il affectionne toutes les parties (feuilles, tiges, pousses…).
 
Depuis 2012, le Zoo de La Palmyre apporte son soutien à Helpsimus en finançant notamment son programme « Bamboo Lemur » dont les activités se concentrent à proximité du Parc National de Ranomafana situé dans la province de Fianarantsoa au sud-est de Madagascar.
 
Helpsimus travaille en collaboration avec une quinzaine de villages autour desquels vit près d’un quart de la population sauvage de grands hapalémurs (250 animaux), dans un environnement extrêmement dégradé par la pratique du « tavy » (culture sur brûlis) et non préservé puisque situé en dehors de la zone de protection du parc national.

Les activités d’Helpsimus s’organisent autour de 3 axes principaux :
- un volet environnemental qui cherche à définir les zones de conservation prioritaires et à trouver un équilibre entre les besoins des lémuriens et ceux des hommes qui vivent à leurs côtés ;
- un volet pédagogique qui développe des actions de sensibilisation auprès des communautés locales et facilite l’accès à l’éducation des enfants ;
- un volet économique dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des populations en créant des infrastructures, des sources de revenus alternatives et en les sensibilisant à de meilleures pratiques en matière d’hygiène.

Le programme « Bamboo Lemur » emploie aujourd’hui 20 guides issus des communautés locales. Ils sont chargés de suivre les groupes de grands hapalémurs et d’encadrer les scientifiques venus étudier leur comportement. Une équipe d’éducateurs a également pour mission d’organiser les activités d’éducation environnementale auprès des écoliers et des villageois de la zone d’action du programme. Helpsimus finance par ailleurs la construction et la rénovation d’écoles et de salles de classe, la mise en place d’une cantine scolaire ainsi que les fournitures et les livres pour plus de 600 enfants. Enfin, des microprojets d’aide au développement sont mis en place : amélioration du rendement des rizières, aide à la pisciculture et au stockage des récoltes, création de pépinières et reboisement …

  •  

Site internet : www.helpsimus.org
[1]Association Française pour la Sauvegarde du Grand Hapalémur.

Crédit photos : © F. Perroux, S. Meys.