Naissance d’un chimpanzé

Notre groupe de chimpanzés d’Afrique centrale (Pan troglodytes troglodytes) compte depuis peu un nouveau membre ! Né fin novembre, le petit se porte bien.

Sa mère Tibé est arrivée du Zoo de Barcelone l’année dernière. Elle est âgée de 22 ans et fait preuve de beaucoup de délicatesse avec son petit dont elle prend grand soin. Le sexe du bébé n’a pas encore pu être identifié, sa mère le gardant blotti contre son ventre ou ses hanches en permanence. Cette naissance porte à 7 le nombre d’individus dans ce groupe.

Actuellement, la population captive européenne de chimpanzés d’Afrique centrale englobe moins de 50 individus hébergés dans une douzaine de parcs zoologiques. Cette naissance constitue donc un ajout important au Programme d’Elevage de cette sous-espèce si l’on veut pouvoir la préserver à long terme. Classée En Danger sur la Liste Rouge de l’IUCN, la majorité de ses effectifs sauvages (soit près de 80%) survit aujourd’hui en dehors des aires protégées.

Les chimpanzés d’Afrique centrale sont principalement menacés par la chasse pour la viande de brousse, facilitée par la présence de nombreuses pistes routières créées en forêt pour transporter les grumes de bois. Si l’on ajoute à cela la déforestation croissante au profit des plantations de palmiers à huile et la multiplication des épidémies, en particulier le virus Ebola, l’avenir s’annonce bien sombre pour la population sauvage globale de cette sous-espèce de chimpanzé.

Seule une planification raisonnée et raisonnable de l’utilisation des terres afin d’éviter les défrichements et le développement d’une agriculture à grande échelle pourra permettre d’éviter le pire. En outre, certaines zones particulièrement importantes pour la conservation à long terme des chimpanzés étant transfrontalières, une coopération entre états s’avère indispensable.

#UnispourlaBiodiversité
#UnitedforBiodiversity
#Biodiversity2020